Accueil·Tour de France & Cuisine

Etape n°6: La gastronomie de Provence

Aujourd’hui , on part en Provence pour découvrir ses bons produits, ses plats typiques, son vignoble et son pastis !

carte-provence-alpes
Les régions de Provence – Crédit Photo: Site cartograf

Présentation de la région

Tout d’abord, la « Provence » englobe les bouches du Rhône, le Var, la Vaucluse, les Hautes-Alpes, les Alpes maritimes et les Alpes de Haute Provence. Du coup, cette région est bien entourée, avec l’Italie à l’Est et la mer méditerranée au Sud.  Ces deux enclaves sont importantes car elles ont en grande partie influencé la cuisine provençale. Autre point crucial, le soleil. En effet, la Provence bénéficie d’un ensoleillement idéal tout au long de l’année. Qui dit soleil, dit chaleur !

chevre-de-rove
La chèvre de Rove                              – Crédit Photo: Site Parc-zoologique

Les produits de la région

Comme toutes les régions francaises, il y en a des bonnes choses en Provence. Avec ce soleil, on retrouve des fruits, des légumes, des olives … :

  • Les melons et agrume comme l’IGP citron de Menton, l’AOC figue de Solliès, l’AOC Muscat du Ventoux, l’IGP Pommes des Alpes de Haute-Durance
  • Les olives (comme les olives noires de Nyons AOC) et donc par extension de l’huile d’olive AOC de Provence
  • Les bonnes herbes de Provence, les vraies (Label Rouge)
  • L’ail provençal
  • L’agneau de Sisteron Label Rouge et IGP
  • Le fromage brousse de rove réalisée à partir du lait de chèvre de Rove et le fromage à pâte molle le Banon, AOC.
  • Les truffes de tricastin
  • Le nougat de Sault
  • L’IGP Petit épeautre de Haute Provence
  • Le Miel de Provence IGP et Label Rouge

On ne peut pas visiter la Provence sans manger un calisson d’Aix. Il s’agit d’une confiserie née au XVieme siècle faite à base de fruits confits (melon notamment), d’amandes broyées, d’un glaçage royal et d’une base fait avec du pain d’azyme. Calisson vient du mot provençal « calissoun ». Par ailleurs afin de protéger ce patrimoine de la gastronomie provençale, une demande d’IGP a été faite.

Pour en savoir plus sur ces bons produits, c’est par ici !

calissons-aix-provence
Les Calissons – Crédit Photo: Site l’indigo-mag

Le vignoble provençal

Les vignes adorent le soleil et la chaleur. La Provence est très connue pour ses rosés mais elle a bien d’autres atouts entre ses mains. Parmi les appellations classiques, on retrouve l’AOC Cote de Provence et l’AOC Côtes du Rhône. D’autre appellations moins courantes mais très connues pour les amateurs…l’AOC Bandol et le muscat de Beaumes de Venise ! Le cépage Syrah est très utilisé dans les vins rouges : Il offre une expérience corsée et tannique ! Il faut le déguster avec une bonne viande rouge !

Par ailleurs, la Provence c’est aussi la région du Pastis. Pourquoi le pastis ?  On dit que cette boisson a été créée pour remplacer l’absinthe, interdite à la consommation. Avis à mes lecteurs de cette région, vrai ou faux ? Le Pastis, très connue sous les marques Ricard, Duval et Pastis 51,  contient de l’anis vert, de la vanille, de l’alcool et une pointe de cannelle. Néanmoins, dès qu’on se rapproche de la Provence, beaucoup de pastis artisanaux aux savoirs faire plus anciens sont excellents et connus des Provençaux.

La tradition veut que le pastis soit servi sans glaçon. Du pastis sont nés d’autre dérivés aux noms plus ou moins connus : Perroquet : Ricard + menthe ; Grenadine : Ricard + tomate ; Mauresque : Ricard + orgeat ; Lama hurlant : Limoncello + tabasco ; Coquelicot : Ricard + liqueur de cassis ou encore le mazout : Ricard + coca !

Autre « boisson » provençale, il s’agit de la liqueur de Génépi. A tester !

vin-cotes-de-provence
Les vignobles de Provence 

Les plats du terroir provençal

Alors là, je pourrais faire un cours d’une heure sur les plats provençaux. Pour résumer, on retrouve différents plats selon les départements :

  • Du côté de Nice, on retrouve la ratatouille dont chaque ingrédient est d’abord cuit séparément puis mis ensemble (Il parait qu’à Marseille, il existe une version bohémienne où tous les ingrédients sont cuits ensemble : Poivrons, tomates, oignons, aubergines, herbes de Provence), les artichauts barigoule, les pissaladières, la soupe au pistou (basilic, légumes, ail et huile d’olive).
  • Plus à l’ouest, on retrouve la bouillabaisse (12 poissons cuits dans une soupe avec du safran et des croûtons à l’ail. Au départ, c‘était le plat du pauvre : maintenant, vu que le poisson coûte cher, une bonne bouillabaisse artisanale est devenue chère), les tomates à la provençale, les navettes (biscuits à la fleur d’oranger), la tapenade (« pesto » à base d’olives noires, de câpres et d’huile d’olive) et la fougasse.
  • La Provence est également connue pour son aïoli composé de mayonnaise, d’ail et d’huile d’olive, la rouille, mélange de piments rouges, mayonnaise, ail, huile d’olive et mie de pain et l’anchoïade faite à partir de purée d’anchois, de câpres et d’huile d’olive.

Enfin, la Provence c’est aussi de très anciennes traditions comme les 13 desserts pour Noel et les fameux santons. Pour en savoir plus, c’est par ici !

Si vous connaissez d’autre produits ou plats, laissez un message !!! Mercredi je publierai ma recette des navettes provençales !

Chou-fleur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s